Incident spectaculaire à Anhée: un rocher de plus de 10 tonnes est tombé sur la N96

La N96 encombrée par l'énorme rocher qui s'est effondré ce lundi et qui a explosé en plusieurs morceaux
La N96 encombrée par l'énorme rocher qui s'est effondré ce lundi et qui a explosé en plusieurs morceaux - © Vinciane Votron - RTBF

Un incident peu banal s'est produit ce lundi à Anhée, en province de Namur. Un bloc de pierre d'une bonne dizaine de tonnes s'est détaché d'une paroi rocheuse et s'est écrasé en contrebas, sur la N92. Fort heureusement, il n'y avait personne à cet endroit au moment de l'effondrement.

Les pompiers ont été appelés sur place et la circulation a été interdite. "Nous avons demandé à une société spécialisée de venir inspecter l'état de la falaise avant de commencer à déblayer, explique Luc Piette, bourgmestre de Anhée. Si un autre bloc se détache, vous imaginez la catastrophe!"

Ce mardi matin, la société en question était donc présente aux petites heures. "Hier déjà, je suis venu et j'ai pu voir d'où était parti le bloc et mesurer le risque apparent, explique Bernard Goubau, spécialiste des parois rocheuses. Ce matin, nous avons décroché les rochers qui pendaient sur le talus. Et là maintenant, il y a une équipe qui monte sur la crête pour installer une main courante. On va accéder à la zone pour en faire l'inspection, c'est-à-dire pour voir si d'autres éléments sont susceptibles de partir rapidement. On est équipé de barres de purge qui permettent de décrocher les éléments instables".

L'érosion responsable de l'effondrement

D'après les premières constatations de l'expert, la chute du rocher serait due à l'érosion naturelle. "Mais il y a aussi le fait que le site évolue avec la végétation, poursuit Bernard Goubau. Par exemple, quand on voit les pentes qui sont assez raides, et aussi les massifs eux-mêmes, si on les compare aux cartes postales anciennes où il n'y avait pas beaucoup d'arbres parce que les gens entretenaient, on se rend bien compte qu'on laisse partir des arbres relativement importants là où il n'y a pas de substrat suffisant. Et donc quand des arbres comme ça partent, ils emmènent d'autres arbres avec eux et des rochers. C'est un problème qu'on voit fréquemment. On a eu le cas récemment à Huy et à Marche-les-Dames".

Une fois l'inspection de la paroi terminée, les pierres qui encombrent la chaussée seront dégagées et la circulation pourra reprendre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir