Faillite du facteur d'orgue Thomas: l'espoir des Amis de l'église Saint-Loup à Namur

Après trente ans de silence, l'orgue de l'église Saint-Loup devait retrouver sa voix dans deux ans et devenir un tout grand instrument de renommé international. Avec la faillite du facteur d'orgue Dominique Thomas ce projet doit franchir un nouvel obstacle.
2 images
Après trente ans de silence, l'orgue de l'église Saint-Loup devait retrouver sa voix dans deux ans et devenir un tout grand instrument de renommé international. Avec la faillite du facteur d'orgue Dominique Thomas ce projet doit franchir un nouvel obstacle. - © Kerkphotografie

Les "Amis de l'église Saint-Loup" à Namur sont sous le choc. Ils ont appris par la presse la faillite du facteur d'orgue Dominique Thomas. L'entreprise a démonté le mois dernier l'orgue de Saint-Loup, l'a transporté dans ses atelier à Stavelot pour le restaurer pendant deux ans et en faire un instrument de haute précision et de prestige international. Le projet vieux de trente ans prend un nouveau coup d'arrêt. "On ne s'y attendait pas du tout, explique Thierry Lanotte, le coauteur du projet. C'est une toute grande firme de niveau international. Nous avons des assurances d'un investisseurs qui avait quand-même 75 pour cent des parts de la société. C'est une énorme surprise". 

L'espoir des Amis de l'église Saint-Loup

Thierry Lanotte a de l'espoir. "A partir des premières paroles qui ont été émises de part et d'autres, qu'il y aura une suite heureuse, un repreneur ou en tout cas que le curateur permette de poursuivre tous les travaux qui avaient été engagés". Pour Jean-Marie Marchal le directeur du CAVEMA, le centre d'art vocal et de musique ancienne, craint que si une solution n'est pas trouvée avec le curateur, c'est la vie musicale européenne qui en sera bouleversée. Parce qu'un orgue comme celui-là, c'est une machine de précision. "C'est du sur mesure. Avec cette faillite on n'est pas en position de demander à quelqu'un d'autre de faire le travail qu'une autre maison a préparé. Il faudra alors recommencer une procédure. Si au final on aura un très bel instrument à Saint-Loup ce sera plus tard, et ce sera forcément différent de celui qui était prévu à l'origine".

Journal télévisé 08/10/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK