Doische 2018: Le MR-IC va-t-il remporter une courte majorité absolue?

Maison communale de Doische
Maison communale de Doische - © http://www.doische.be/

Pascal Jacquiez, candidat bourgmestre, sur la liste MR-IC est content de son bilan, surtout du gros chantier de rénovation du cœur de ville  de Doische. "C’est un bilan raisonnable, mais bon" dit le bourgmestre. En face, l’ancienne liste du bourgmestre LBDA, change de nom puisque André Dricot a quitté la politique après avoir perdu le mayorat en 2012. La liste perd par la même occasion le plus gros faiseur de voix de la commune. 447 électeurs avaient voté pour lui. C’est le conseiller communal Philippe Belot qui conduira la liste. Elle ne se limitera plus au PS et au cdH mais se transforme en liste d’ouverture sous le nom "Ensemble pour Doische". Mais sans André Dricot, l’ex-LBDA peut perdre des plumes. Elle espère garder tout de même ses 5 sièges. " Dans nos petits villages, cela dépendra plus des candidats que des clivages politiques " dit Philippe Belot.

Un ou peut-être même deux sièges supplémentaires ?

Mais le départ d'André Dricot est du pain béni pour Pascal Jacquiez. Il avait fait le deuxième score avec 390 voix. Le troisième score avait aussi été emporté par sa liste. Il est donc très confiant. Il est sûr de gagner au moins un siège, et rêve d’un deuxième. Quant à recommencer et reformer la même coalition avec la liste CD@, Construire Doische Autrement, qui avait emporté deux sièges, il reste prudent. Il attend le résultat des urnes. Mais si sa liste emporte deux sièges supplémentaires, elle aura une courte majorité de six sièges sur onze. Le MR-IC pourrait donc régner seul.

Du côté de la liste CD@, Michel Blondia, le président du CPAS, est aussi satisfait de ces six années de coalition. "Tout s’est bien passé malgré une courte majorité de six contre cinq sièges". Michel Blondia se représente mais ne tire pas la liste. Il est en dixième et avant-dernière position. C'est Michelle Cambier qui essayera de convaincre les électeurs en tête de liste. Le groupe espère garder au moins ses deux sièges.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK