Dinant: plus de 60 intoxications dans un camping, analyses de l'eau en cours

Le bourgmestre de Dinant Richard Fournaux (MR) a demandé des analyses à l'Inasep.
4 images
Le bourgmestre de Dinant Richard Fournaux (MR) a demandé des analyses à l'Inasep. - © Serge OTTHIERS - RTBF

Plus de soixante personnes ont été évacuées du "Camping de Villatoile" à Anseremme (Dinant) ce dimanche soir en raison d'une intoxication. Suite à l'intoxication, 7 enfants ont été admis en milieu hospitalier dimanche soir. Six d'entre eux ont déjà regagné leur domicile ce lundi. De source médicale, il rentrera chez lui d'ici la fin de journée. Tous les malades sont donc hors de danger désormais. Trente-sept personnes ont par ailleurs été relogées.

L'Inasep et l'Afsca ont effectué des prélèvements ce lundi mais les premiers résultats ne seront pas connus avant mardi en fin de journée. La cause de celle-ci demeure toujours inconnue. Le plan communal d'urgence et d'intervention, déclenché vers 21h30, a été levé peu avant minuit: "La fermeture du camping décidée par le bourgmestre Richard Fournaux reste en vigueur jusqu'à ce que la ou les cause(s) de l'intoxication soi(en)t identifiée(s)", explique Bertrand Detal, chargé de communication pour la ville de Dinant.

Maux de ventre et vomissements

Dimanche , les pompiers de Dinant et Beauraing étaient sur place, ainsi que des ambulances de Ciney, Beauraing et Dinant.

Un poste médical a été dressé pour soigner les quelque soixante personnes intoxiquées. Les personnes touchées étaient prises de maux de ventre et de vomissements. 

Fermeture et évacuation du camping

En attendant de connaître la cause de ces intoxications, le bourgmestre de Dinant Richard Fournaux (MR) a décidé la fermeture du camping dès 8 heures ce lundi matin. Les résultats doivent être connus dans les 24 à 72 heures.

Les résidents ont dès lors commencé à quitter les lieux. Le camping affichant complet, cela concerne plusieurs centaines de personnes.

"On fait ça dans le calme, raconte à la RTBF Bertrand Detale, chargé de communication à Dinant. Les gens rentrent tranquillement chez eux, mais il est certain que le camping ne plus accueillir de personnes tant qu'on aura pas identifié la cause de l'intoxication."

"Pas un problème d'eau de distribution publique"

"On essaye de procéder par élimination. Dans cette optique-là, le bourgmestre a demandé à l'Inasep (Intercommunale Namuroise de Services Publics, un organisme d'assainissement agréé par la Wallonie, ndlr) d'être présent dès ce (lundi) matin pour effectuer des analyses d'eau. On n'affirme pas déjà que le souci se situe à ce niveau-là, mais on procède par élimination, et on commence par là."

Il était également prévu que l'Afsca effectue des prélèvements.

"Le camping fonctionnait avec de l'eau de source, précise encore Bertrand Detale, ajoutant qu'il ne s'agissait dès lors pas d'un "problème d'eau de distribution publique".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK