Dinant: les larmes de joie de Kenta Saito au 7e Concours international Adolphe Sax

Au premier rang, à gauche, Alain Crépin, le président du jury, Kenta Saito et Rui Ozawa, les deux premiers lauréats du 7e Concours international Adolpe Sax
4 images
Au premier rang, à gauche, Alain Crépin, le président du jury, Kenta Saito et Rui Ozawa, les deux premiers lauréats du 7e Concours international Adolpe Sax - © Monika Wachter - RTBF

Kenta Saito a dû retenir ses larmes de joie samedi soir dans la collégiale de Dinant. Le jeune japonais de 27 ans a remporté le premier prix du 7e Concours international Adolphe Sax, celui qu’on appelle le Reine Elisabeth du saxophone classique. Près de 100 candidats du monde entier ont participé aux éliminatoires. Pour la finale de vendredi et samedi soir ils restaient six finalistes de deux pays, un duel entre trois Français et trois Japonais, remporté par Kenta Saito suivi de Rui Ozawa. Le premier lauréat est le deuxième japonais depuis le début du concours à remporter le premier prix. Il était très ému. "J’ai déjà participé à beaucoup de concours. Mais c’est la première fois que j’ai remporté un premier prix, en plus un prix international. Cela va m’apporter beaucoup de notoriété ".

Je suis très heureux d’être à Dinant là, où Adolphe Sax est né

"Je suis très heureux d’être ici, explique Kenta Saito. Je n’ai jamais été en Europe. Et le saxophone a été inventé ici à Dinant. Je n’ai étudié le saxophone qu’au Japon. J’ai visité toutes les rues et églises de la ville où Adolphe Sax est né ! Maintenant je suis devenu le premier lauréat. J’en suis très heureux et je me sens très honoré".

Une 7e édition de très haut vol

Alain Crepin, le président du jury est enchanté par cette septième édition. "Notre concours continue à faire monter le niveau du saxophone vers l’excellence. Nous avions fixé des imposés qui étaient très très difficiles. Et on voit que beaucoup de jeunes candidats se sont vraiment très bien tirés. Tout ça est important pour notre instrument. N’oublions pas que c’est un instrument jeune et que les saxophonistes sont des battants, qu’ils veulent démontrer au monde entier que le saxophone est un instrument à part entière, comme les cordes ou les pianos".

Créé en 1994, le Concours international Adolphe Sax est reconnu comme l’un des plus prestigieux concours de saxophone classique au monde. Il est organisé tous les 4 ans à Dinant, ville de naissance du Belge Adolphe Sax, célèbre inventeur du saxophone. Les autres lauréats sont dans l’ordre Sandro Compagnon (France), Eudes Bernstein (France), Nicolas Arsenijevic (France) et Miho Hakamada (Japon).

Nous étions au Concours international Adolphe Sax le 29 octobre (extrait JT):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK