Dinant: interpellation de 3 hommes dans un hôtel pour l'instant sans lien avec les attentats

L'hôtel à Pont-à-Lesse avait été évacué en fin de matinée
3 images
L'hôtel à Pont-à-Lesse avait été évacué en fin de matinée - © RTBF

Trois personnes ont été privées de liberté vers midi dans un hôtel de Pont-à-Lesse près de Dinant. C'est ce que vient de confirmé Vincent Macq, le procureur du Roi de Namur. Ils sont toujours entendus par la police fédérale.

Selon les premiers éléments de l'enquête, ils n'auraient pas de liens avec les attentats terroristes. Pourtant, après leur interpellation, l'hôtel a été évacué et le service de déminage a fait sauté la serrure de deux valises. Rien de suspect n'y a été trouvé. Le périmètre de sécurité a été levé vers 16H30, et l'hôtel a rouvert dans la foulée.

C'est la réception de l'hôtel qui a donné l'alerte hier soir après l'arrivée des trois personnes. Les individus n'avaient pas réservé de chambres et ils ont payé en liquide. Deux éléments qui ont interpellé le personnel de l'hôtel. La police a les a alors observés pendant la nuit avant de les interpeller à leur sortie de l'hôtel à midi.

Elle procède toujours à des vérifications, notamment de leur nationalité. Deux personnes seraient originaires des Etats-Unis et la troisième pourrait être un réfugié qui a obtenu la nationalité belge. "Mais ces informations n'ont pas encore pu être confirmées" explique le procureur du Roi. En tout cas, "les hommes ne sont pas fichés et collaborent à l'enquête."

Les trois personnes restent toujours privés de liberté en attendant le résultat de l'enquête. Vincent Macq souligne: "Vu les circonstances actuelles, il vaut mieux être trop prudent que pas assez".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK