Des taux très élevés de radon mesurés dans des maisons namuroises, et chez vous ?

Détecteur de radon
Détecteur de radon - © Province Namur

L'action de détection de radon 2018 est lancée. Le radon est un gaz radiocatif présent dans le sous-sol en Wallonie. Il est la deuxième cause de cancer des poumons après le tabac. Ce gaz s'infiltre dans les habitations par le sol et les murs des caves mal isolés.

Du 1er octobre au 31 décembre, vous pouvez commander un détecteur de radon via le site actionradon. Il suffit de s'inscrire et de verser 20€. Vous recevrez votre détecteur par la poste, un mode d'emploi et une enveloppe affranchie pour le renvoyer. Il suffit de déposer le détecteur dans une pièce de vie au RDC de votre habitation pendant trois mois et au terme de ces trois mois, de le renvoyer par la poste. Il sera analyser et vous recevrez les résultats après un à deux mois. La procédure est simple et surtout, c'est la seule façon de mesurer le taux de radon dans sa maison.

Certaines communes sont plus à risques que d'autres mais les taux varient très fortement d'une maison voisine à une autre. Par exemple dans le centre-ville de Namur, en 2017, un taux de 3200 bq a été mesuré dans une habitation. Le taux de référence européen est de 300 bq, et à 600bq le risque de développer un cancer des poumons est doublé par rapport à une habitation saine.

A noter que dans le namurois, trois communes offrent cette année un détecteur à leur citoyen qui en font la demande à l'administration communale: Vresse-sur-Semois, Walcourt et Floreffes.

La province de Namur mènera également des actions de sensibilisations sur le marché de Namur le 6 octobre, d'Eghezée le 26 octobre et d'Andenne le 16 novembre. Vous pourrez y obtenir des renseignements et un détecteur au prix de 20€.

Archive : On n'est pas des pigeons 27/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK