Des Namurois solidaires ont accueilli des réfugiés du parc Maximilien, le temps d'un weekend

Des Namurois solidaires ont accueilli des réfugiés du parc Maximilien, le temps d'un weekend
2 images
Des Namurois solidaires ont accueilli des réfugiés du parc Maximilien, le temps d'un weekend - © Tous droits réservés

On le sait, il y a un grand élan de solidarité qui se met en place : des personnes ouvrent la porte de leur maison et appartement pour accueillir, le temps d'une nuit ou d'un weekend, les réfugiés du parc Maximilien. Ils refusent tout simplement que des gens dorment dehors en Belgique.

A Namur aussi, la solidarité s'organise. Plusieurs réfugiés ont passé le weekend chez des familles. Claire ouvre depuis quinze jours sa maison de Namur aux réfugiés.

Les minibus du coeur

Pour le transport et l'hébergement des réfugiés, toute une logistique a été mise en place par deux ASBL. Jonathan Lo Buglio, directeur de l'ASBL belge ADRA active dans la coopération au développement, est à l'initiative du projet en collaboration avec l'Arche de Bierges, un accueil-hébergement pour adultes handicapés mentaux. Ils ont mis leur ressources en commun. L'Arche de Bierges met ses trois minibus à disposition tous les soirs durant le weekend. Et ADRA s'occupe de l'organisation et de la logistique: la tournée des chauffeurs bénévoles et l'accueil dans les familles brabançonnes, namuroises et luxembourgeoises. Les 60 volontaires des deux ASBL conduisent les réfugiés du parc Maximilien dans leurs familles d'accueil. Pour le retour, ce sont les familles d'accueil qui reconduisent leurs hôtes d'un weekend au parc Maximilien.

Un projet de couple

Thomas et Catherine habite Mont-Saint-Guibert. Ils font partie des 60 bénévoles des deux ASBL, l'Arche de Bierges et ADRA, qui participent au transport des réfugiés. Ils ont décidé ensemble de conduire tous les vendredis soir les réfugiés du parc Maximilien dans leurs familles d'accueil wallonnes. C'est un projet de couple qui leur tient très à coeur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK