Des logements sociaux pas encore prêts mais déjà occupés à Éghezée

Les nouveaux appartements sociaux inaugurés cet été à Éghezée
Les nouveaux appartements sociaux inaugurés cet été à Éghezée - © La Joie du foyer

Depuis plusieurs semaines au moins, deux locataires de logements sociaux vivent sans gaz et électricité à Éghezée. Leurs appartements sont pourtant neufs, ils viennent d'être inaugurés cet été. Seulement ils ne sont pas encore raccordés au gaz et à l'électricité. Les travaux ont pris du retard. "Nous avons dû reboucher la tranchée au mois de juillet pour pouvoir faire l'inauguration", explique le directeur de la société de logement "La Joie du Foyer", Olivier Anselme. "Après il y a eu les congés du bâtiment. Nous avons pu seulement rouvrir la tranchée au mois d'août. Après il y a eu des problèmes, il a fallu notamment qu'Ores prolonge son raccordement jusqu'à nos bâtiments."

Retards du chantier

Dans l'Avenir Namur de ce jeudi matin, le porte-parole d'Ores accuse la société de logements sociaux d'avoir tardé dans les démarches pour obtenir les raccordements, une version démentie formellement par Olivier Anselme. Il explique aussi avoir été surpris d'apprendre cette semaine que des locataires occupaient déjà les lieux. "Pour faciliter le déménagement de certains, nous leur avions donné les clefs, comme ça ils pouvaient aménager leurs meubles jusqu'à ce qu'ils puissent entrer. Il n'était absolument pas prévu qu'ils vivent dans ces logements." La "Joie du Foyer" leur avait même proposé une solution transitoire. "Nous avons d'autres appartements inoccupés dans lesquels nous devons faire des travaux", précise Olivier Anselme. Les locataires ont refusé et se sont donc installés dans les logements non raccordés.

Refus des solutions provisoires

Ce mercredi, la société de logement a envoyé des assistantes sociales pour rencontrer ces locataires. "Il y a cinq logements qui étaient occupés ce mercredi, explique Olivier Anselme. Mais il n'y en a que deux où les occupants restent dormir. Nous leur avons proposé à nouveau un autre logement ailleurs. Devant leur refus, nous leur avons fait signer un document, comme quoi nous leur avons bien proposé une solution, mais qu'ils la refusent."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK