Auvelais: le dépistage du diabète remporte un vif succès

Dépistage diabète au CHRVS
3 images
Dépistage diabète au CHRVS - © X. Gingembre - CHRVS

A l’occasion de la journée mondiale du diabète ce lundi, le CHR du Val de Sambre organise une grande opération de dépistage et de sensibilisation. Car la maladie gagne du terrain. 500 000 Belges seraient touchés.

Ce lundi, le hall d’entrée du CHRVS (Centre hospitalier régional du Val de Sambre) est transformé en salle d’examen pour la campagne de dépistage du diabète : personnel, patients et visiteurs sont invités à y participer. Le test ne dure que quelques secondes : avec une simple goutte de sang prélevée sur le bout d’un doigt (c’est sans douleur), la personne est fixée. En cas de résultat non-satisfaisant, le patient est renvoyé chez son médecin traitant pour un bilan complémentaire.
 
En plus du test proprement dit, les personnes présentes reçoivent les conseils de diététiciens, ainsi qu’un petit cadeau et des fruits. L’an dernier, 800 personnes avaient participé à la campagne organisée par le CHRVS. L’hôpital espère faire encore mieux cette année.

Le diabète gagne du terrain partout dans le monde, il toucherait pas moins de 300 millions de personnes dont 500 000 en Belgique. Le problème, c’est que de nombreux malades ignorent qu’ils sont atteints, d’où l’intérêt de ce genre de dépistage. On distingue principalement deux types de diabète : le type 1, qui touche de 5 à 10% des patients, se caractérise par une production d’insuline faible voire inexistante et se déclare généralement durant l’enfance; le diabète de type 2 concerne 80 à 90% des patients, il touche principalement les adultes obèses ou en surpoids. S’il est mal soigné, il peut causer des problèmes cardiovasculaires ainsi que des troubles oculaires et des lésions au rein. Un régime adapté, la prise de médicaments ou l’injection d’insuline, peuvent, selon les cas, permettre de stabiliser le diabète.

Hugues Van Peel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK