De nouvelles icônes namuroises sur une Fresque des Wallons rajeunie

Nafissatou Thiam, un des nouveaux visages visibles sur la fresque
Nafissatou Thiam, un des nouveaux visages visibles sur la fresque - © RTBF - Justine Massut

Une Fresque des Wallons toute neuve sera visible dès la semaine prochaine dans les jardins du Maïeur. Le célèbre trompe-l'œil qui avait été inauguré le 18 septembre 2004 à l’occasion des Fêtes de Wallonie était devenu terne. Certains personnages s’étaient effacés et des tags ont endommagé l’œuvre. La remise à neuf s’est vue accompagnée d’une actualisation de la fresque. Pour ce faire, la Ville a fait appel à CitéCréation, la société lyonnaise qui est à l’origine de l’œuvre.

La restauration s’est déroulée en deux temps, raconte Joëlle Bonhomme, directrice artistique de CitéCréation. "On a réalisé toutes les vitrines en trompe-l’œil qui sont sur des toiles dans nos ateliers à Lyon. Ensuite, nous sommes venus ici, à Namur, pour peindre le reste de l’œuvre. On a apporté les toiles et on les a marouflées. C’est une technique qu’on utilise assez souvent en murs peints. La deuxième partie importante sur cette façade était de réaffirmer l’architecture. De lui redonner de la force et de la puissance. On repeint tous les contrastes, ce qui a permis de redessiner l’architecture". Dans un premier temps, cinq peintres ont été mobilisés durant cinq semaines à Lyon. Ensuite, trois personnes ont travaillé durant près de trois semaines à Namur. 

Au-delà des quelque 200 références déjà présentes sur la fresque, la Ville a souhaité intégrer de nouveaux personnages. On y retrouve l’athlète Nafissatou Thiam, l’abbé Malherbe et le sculpteur Félix Roulin. De nouveaux noms ont également été inscrits sur les tranches de livres : Willy Peers, qui a lutté pour la légalisation de l’avortement, le parc animalier Pairi Daiza et le festival Namur en Mai. Ces nouveaux arrivants ont été choisis parmi d’autres par le Collège communal sur base d’une proposition du service culture de la Ville.

Les échafaudages seront démontés en début de semaine prochaine et la fresque sera entièrement visible dès le 26 septembre.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK