Crash de Gelbressée: le dossier d'instruction transmis au procureur du Roi

Le crash du Pilatus du Paraclub de Namur avait fait onze morts le 19 octobre 2013
Le crash du Pilatus du Paraclub de Namur avait fait onze morts le 19 octobre 2013 - © Belga Image

Une étape importante sera franchie dans quelques jours dans l’enquête sur le crash de Gelbressée. Le procureur du Roi de Namur se verra transmettre le dossier par la juge d’instruction. "Je vais pouvoir en prendre connaissance de façon approfondie pour me faire un point de vue", explique Vincent Macq.

Une fois qu’il aura terminé ce travail d’analyse, le procureur du Roi dressera un réquisitoire à l’attention de la chambre du conseil. "Ce réquisitoire, c’est l’acte par lequel je demande soit le renvoi d’une personne devant le tribunal correctionnel, soit que l’on clôture le dossier parce qu’il n’y a de charges suffisantes par rapport à personne".

Le procureur du Roi a également la possibilité de demander des devoirs d’enquête complémentaires si certaines pistes lui paraissent devoir encore être explorées. S’il ne le fait pas et qu’il dresse son réquisitoire, toutes les personnes concernées (les parties civiles notamment) seront invitées à débattre devant la chambre du conseil. Le juge entendra les uns et les autres sur les suites à donner au dossier.

"Il est très difficile de donner un timing pour la suite, ajoute encore Vincent Macq, mais il est clair que cette communication du dossier par la juge d’instruction signifie dans son esprit que l’enquête est terminée pour ce qui la concerne".

Le 19 octobre 2013, le crash d’un avion transportant des parachutistes du Paraclub de Namur avait causé la mort de ses onze occupants. L'appareil avait décollé de l’aérodrome de Temploux et s’était écrasé un peu plus tard dans un champ de Gelbressée. Le pilote aurait perdu le contrôle des commandes en effectuant une manœuvre qui aurait provoqué la rupture d’une aile.