Couvin: l'entreprise Saint-Roch en a fini avec les difficultés de trésorerie

Saint Roch, une entreprise plus que centenaire, a retrouvé le chemin de la croissance
Saint Roch, une entreprise plus que centenaire, a retrouvé le chemin de la croissance - © Google Maps

L'entreprise Saint-Roch retrouve des couleurs après avoir rencontré des problèmes de trésorerie pendant plusieurs années. Une succursale en déclin lui a pompé toutes ses réserves jusqu'à sa vente en 2012. Saint-Roch a aussi souffert de la faillite de l'autre fonderie bien connue à Couvin, Thermic Distribution. "Il y a clairement eu un amalgame, déplore Luciano Dapra, directeur général de Saint-Roch. Plusieurs contrats nous sont passés sous le nez parce que les gens pensaient que nous étions aussi en difficulté".

A cela s'est ajouté l'effondrement de certains marchés à l'étranger, comme la Grèce et la Syrie, qui représentaient une part importante de son chiffre d'affaires. Finalement, Saint-Roch a dû solliciter un prêt auprès de la Région wallonne l'an dernier pour payer ses factures.

Mais tout cela fait désormais partie du passé. "C'est vrai qu'on est reparti dans une bonne direction, poursuit le directeur général. Notre chiffre d'affaires avoisine les 13 millions d'euros et nous allons terminer l'année avec une bénéfice d'environ 500 000 euros". L'entreprise emploie une centaine de personnes.

Une chaudière en fonte ultra-moderne

Ce vendredi, Saint-Roch a présenté au ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, le fruit du travail de redressement réalisé ces derniers années. La gamme et les services offerts ont évolué et l'entreprise a mis au point un produit inédit qui sera lancé l'année prochaine : une chaudière en fonte à condensation interne.

"Dans l'esprit des gens, la fonte a une image vieillotte, mais nous avons là un produit à la pointe du progrès en matière de performance énergétique", explique encore le patron de Saint-Roch. Cette chaudière, la société la développe depuis 2010, avec la collaboration de la Région wallonne et de plusieurs universités et centres de recherche.

Saint-Roch mise donc sur l'innovation. Et son objectif pour 2016 est de développer encore le chiffre d'affaires en se tournant notamment vers l'exportation. L'entreprise compte, par exemple, développer des collaborations avec les OEM (Original Equipment Manufacturer), des sociétés bien implantées à l'étranger qui sous-traitent à Saint-Roch la fabrication de leurs produits en fonte.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK