Comment de petits ruisseaux peuvent se transformer en torrents dévastateurs

Il a plu comme rarement chez nous ces derniers jours. Des pluies soudaines, violentes et courtes. 40 mm par m² d'eau en une heure. Des valeurs dignes d'orages tropicaux qui se caractérisent par leur violence et surtout leur répétition.

Comment expliquer cela ?

"Depuis plusieurs jours, on a de l'air humide et très instable qui recouvre nos régions, plus de mouvements dans l'atmosphère, ce qui fait que cette masse d'air persiste, et chaque jour, on a des développements d'averses orageuses parfois intenses, de fortes pluies, parfois même des inondations ou de la grêle" explique Pierre Gallet, météorologue à l'IRM.

Avons-nous manqué de prévoyance ?

Devrions-nous mieux construire, mieux aménager les berges, prévoir de l'égouttage plus performant pour éviter les inondations?  Pour Paul Dewil, directeur du Centre Régional de Crise de Wallonie, la réponse est claire : "Dès qu'on arrive à des précipitations aussi importantes et en aussi peu de temps, il n'y a pas de remède et ce n'est pas la manière de gérer qui va changer quelque chose".

Il n'en reste pas moins que les images diffusées ces derniers jours sont extrêmement inquiétantes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK