CAP48: des logements high-tech pour les moins valides

Sur les hauteurs de Namur, le village de Vedrin. C'est là que se situe un quartier d'habitations sociales mêlant personnes valides ou lourdement handicapées. Quatorze logements adaptés accueillent des personnes très peu mobiles. Elles souffrent de tétraplégies, de scléroses en plaques entre autres.

Pour neuf des quatorze bénéficiaires, le handicap est apparu dans le courant de la vie. Privés de leur mobilité, l'AVJ Namur met à leur disposition des assistantes 24h/24. Une équipe d'une vingtaine de personnes qui accompagnent ces personnes dans leurs tâches quotidiennes : le lever, le coucher, les repas, les douches.

Une vie autonome et des aides sur demande

Dans leurs maisons individuelles, les bénéficiaires profitent d'une intimité totale. Certains vivent en couple, d'autres accueillent régulièrement de la famille. Si le besoin est là, les assistantes peuvent être appelées. Pour l'instant, de nombreux actes ne peuvent être accomplis seul. La porte d'entrée a été automatisée, un parlophone est en fonction. Mais une fois au lit, par exemple, l'habitant ne peut éteindre ou allumer la lumière seul. Une assistance doit être sollicitée par radio.

Une domotique financée en partie par CAP48

D'ici quelques mois, les travaux d'aménagements de douze maisons pourront débuter. Prix: 250 000 euros dont 45 000 de CAP48. Un système complet de l'environnement va être installé: "Ils pourront gérer les lumières, les électroménagers, pourront allumer la radio, la télé, fermer les stores du logement sans avoir recours à une tierce personne." précise Christiane Bous, coordinatrice de l'AVJ Namur.

La domotique n'a rien d'un gadget confirme François, 58 ans, non-valide depuis un accident de moto il y a 25 ans "Pour l'instant, nous attendons des améliorations, notamment pour notre sécurité. Pour l'instant, le parlophone ne dispose pas encore d'une caméra de surveillance. Pour nous, c'est important de savoir à qui nous ouvrons." raconte-t-il.  

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK