Une quinzaine de migrants accueillis dans le centre sportif de Léglise

Depuis la fermeture du refuge de Neufchâteau pour cause de confinement, les migrants erraient à nouveau aux abords de l'E411, à la recherche d'un toit pour la nuit, de nourriture et de soins. Une partie d'entre-eux s'était réfugiée dans une grange abandonnée.

Depuis samedi, la commune de Léglise leur a ouvert les portes du centre sportif, inutilisé depuis les mesures de confinement. Une quinzaine de migrants s'y sont installés ce week-end, avec l'assistance des bénévoles du collectif Escal.

"Nous allons pouvoir à nouveau leur apporter des repas chauds, nous a confié un bénévole. Durant les deux dernières semaines, comme ils étaient dans la nature, nous avons dû nous limiter à du pain, des sardines et un thermos de thé ou de café."

Francis Demasy, le bourgmestre de Léglise, précise qu’il s’agit d’une solution temporaire, d’un accueil provisoire, en attendant que la province ouvre un centre agréé à l’Hydrion à Arlon :

"On a cherché la meilleure solution provisoire. On a bien pris toutes les mesures sanitaires et de sécurité pour respecter les règles du confinement." 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK