Une bière légère et rafraîchissante pour la Brasserie artisanale de la Rulles en collaboration avec avec Epeautre d'Ardenne et le Parc Naturel

Au cœur du Parc Naturel Haute Sûre Forêt d'Anlier, ils sont quatre agriculteurs qui se sont lancés dans la culture de l'épeautre depuis plusieurs années. Ces producteurs regroupés au sein d'Epeautre d'Ardenne ont lancé différents produits à base de leur céréale : pain, pâtes, épeautre perlée, etc. Leur démarche a, d’ailleurs, été récompensée l’an dernier par le Godefroid du Développement Durable (récompense annuelle de la Province de Luxembourg). Et aujourd’hui, voici le premier produit commun aux quatre producteurs  de la filière d’Ardenne. Avec l’appui du Parc Naturel, et la brasserie artisanale de La Rulles qui, lance, en circuit court, la Rulles Epeautre... " L’’épeautre, c’est un grain qui est différent de l’orge, explique le brasseur Grégory Verhelst! Déjà, on apporte des protéines, on une légère acidité  et une grande fraîcheur avec un côté un peu plus riche en grains que ce que l’orge donne. Et on va donc sur des arômes de pain, de céréales bien sûr… Ce n’est pas sans rappeler certaines bières au froment et,  pour ajouter de la fraîcheur, on a ajouté du houblon qui a un petit goût " citrus". Pour la Rulles Epeautre, Grégory Verhelst a aussi opté pour de l'orge belge à 100% et cela lui vaut de pouvoir afficher le label wallon "Prix juste producteur"... " C’est le produit le plus local que l’on ait fait jusqu’à présent ! " ajoute le brasseur. Et cela tombait au bon moment puisque la Brasserie artisanale de la Rulles est en pleine réflexion sur sa manière de produire et compte introduire progressivement des matières premières bio dans ses brassins.  

Les quatre producteurs de l'Epeautre d'Ardenne se disent ravis parce que c’est un plus  et que cela va étoffer la gamme de produits dérivés de la culture d'épeautre. Et la bière... à l’épeautre leur plaît.  Pour Simon Menot : " Elle est très bonne, très légère, elle désaltère très bien, avec une petite pointe d’acidité et un petit peu d’amertume.  Et puis, on retrouve très bien ce petit goût d’épeautre particulier... Il est encore léger mais avec la maturation de la bière, il va se développer ! " A présent c’est au consommateur d’apprécier !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK