Sécheresse: situation critique à Libramont-Chevigny, la commune manque d'eau et prend des mesures d'urgence

Conséquence de la sécheresse qui frappe nos régions depuis plusieurs mois, l’approvisionnement en eau est parfois mis à mal. A Libramont-Chevigny, la situation est à ce point critique que la bourgmestre a déclenché une phase communale d’urgence vendredi soir.

"Les débits des sources sont très bas et les capacités de nos réserves ont littéralement fondu", explique Laurence Crucifix.

En fait, Libramont-Chevigny dispose de son propre réseau de distribution, des captages répartis sur le très vaste territoire de la commune assurent l'approvisionnement. Mais en raison du manque de pluie, les niveaux ont fort diminué. Et certaines entreprises, qui n'avaient plus assez d'eau dans leur propre captage, ont commencé à pomper sur le réseau communal, ce qui a aggravé la situation quasiment du jour au lendemain.

Remplir les châteaux d'eau

La commune a donc pris des mesures exceptionnelles. Des camions-citernes, notamment prêtés par la laiterie Solarec, en partie responsable de la situation, font la navette pour remplir les réservoirs avec de l’eau fournie par la Société Wallonne des Eaux. Et ça continuera probablement le temps que les niveaux des captages remontent.

Par ailleurs, pour limiter les risques de pénurie à l’avenir, la commune va bientôt mettre deux nouveaux puits en service. Et d’ici deux ans, tous les captages seront interconnectés afin d'équilibrer le réseau.

En attendant, les habitants de Libramont et de ses villages sont invités, plus que jamais, à utiliser l’eau avec parcimonie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK