Ecolo Luxembourg veut réfléchir à la nécessité de continuer à développer des parcs

Ecolo Luxembourg veut réfléchir à la nécessité de continuer à développer des parcs.
Ecolo Luxembourg veut réfléchir à la nécessité de continuer à développer des parcs. - © https://luxembourg.ecolo.be/

Ecolo Luxembourg dénonce l’augmentation des surfaces dédiées aux parcs d’activités économiques, au détriment des terres agricoles et forestières, et cela depuis un certain temps.

Aujourd’hui, au terme d’une analyse, les Verts veulent mettre tout le monde autour de la table pour imaginer des alternatives.

Pour Ecolo, il y a sur les parcs d’activités existants de l’intercommunale Idelux suffisamment de réserves foncières. Selon les calculs de Guirec Hafflants, chef de groupe au Conseil Provincial, un tiers des 1800 hectares aménagés sont toujours disponibles :

"C’est le moment de réfléchir sérieusement à la nécessité de continuer à développer des parcs, en continuant à artificialiser des zones agricoles et forestières, en marge des parcs existants."

C’est d’autant plus le moment, poursuit Ecolo Luxembourg que l’Europe et la Wallonie imposent d’ici à 2050, la fin de l’étalement urbain. Jean-Philippe Florent, Député Wallon et co-président Ecolo Lux :

"La déclaration de politique régionale de la Région wallonne, impose un stock béton, donc de mettre fin à l’artificialisation des terrains à partir de 2050. Mais avant cela il est prévu de plafonner avec une trajectoire qui sera définie par bassins."

Et dans un contexte d’enjeux comme le réchauffement climatique, les carences en biodiversité, Ecolo Luxembourg propose que le développement économique futur soit le résultat de travaux d’une Assemblée Citoyenne pour l’économie de la Province :

"Et le choix réalisé avec les citoyens, avec des experts qui peuvent conseiller et des politiques qui vont porter cette décision."

Et parmi les idées avancées par Ecolo Luxembourg, le développement de l’économie sociale renforcerait le tissu économique local et privilégierait des emplois de qualité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK