Poursuite de la grève à Magolux

L'usine Magolux à Messancy
L'usine Magolux à Messancy - © bruno Fahy-Belga

Nous vous en parlions hier déjà, les 85 employés de l'usine Magolux à Messancy sont entrés en grève mardi soir. Et pour cause, la fonderie sera très prochainement rachetée par une entreprise allemande, Callista Private Equity. Un coup dur pour le personnel qui ne voit pas cette vente d'un très bon oeil.

En effet si aucun licenciement n'est à l'ordre du jour, personne n'est garanti de garder son emploi sur le long terme. Les travailleurs ont juste la certitude de toucher leur salaire pour 2019 seulement. L'ancienneté de certains n'est donc pas prise en compte.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK