Plus de sécurité pour le palais de justice de Liège, un "soulagement"

A Liège, des portiques de détection et des agents de sécurité à l'entrée du nouveau bâtiment.
A Liège, des portiques de détection et des agents de sécurité à l'entrée du nouveau bâtiment. - © RTBF

Le ministère de la Justice veut installer des portiques de détection et des agents de sécurité à l'entrée du nouveau bâtiment. Jusqu'à présent, aussi étrange que cela puisse paraître, on peut y entrer sans aucun contrôle.

La mesure est présentée comme une réponse aux différents attentats de ces dernières années. Un appel d'offres doit être lancé.

Du côté du palais de Justice, on attendait cette mesure et on s'en réjouit. "Nous ne pouvons qu’accueillir favorablement cette initiative. Lorsque les travaux de sécurisation seront réalisés, cela sera permanent. Ce qui est – en soi – un réel soulagement, commente Catherine Collignon, la porte-parole du parquet de Liège. Aujourd’hui, chaque fois qu’un procès à risque doit être tenu à Liège, il faut que l’on se débrouille (sic) pour trouver un portique de sécurité et des policiers en suffisance pour pouvoir fouiller les personnes qui rentrent dans la salle d’audience. Et cette " mesure " ne vaut que pour la salle d’audience. Demain, la sécurisation sera plus globale".

Cette mesure va sans doute déboucher sur d'avantage d'organisation à Liège de procès à risque, par rapport à Huy ou à Verviers.

D'autres villes sont concernées par la mesure: les palais de justice de Charleroi, Bruxelles, Gand et Anvers.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK