Peste porcine: une clôture entre la France et la Belgique?

La propagation de la peste africaine est crainte par les éleveurs français
La propagation de la peste africaine est crainte par les éleveurs français - © Tous droits réservés

La réponse du ministre wallon de l'Agriculture à ce sujet est claire: "Non, il n'est pas question d'installer une clôture et nous n'avons pas eu de demande officielle de la France en ce sens".

La demande émane plutôt de certains éleveurs porcins français situés à la frontière. Dans les colonnes de l'Avenir, le président de la Fédération nationale porcine française réclame l'installation d'une clôture entre la France et la Gaume soit une zone entre Florenville, Torgny et Athus. Les éleveurs craignent une éventuelle propagation de la peste porcine africaine.

Ce mardi midi à Paris s'est tenue une réunion. Stéphane Travers, le ministre français de l'Agriculture a rencontré les acteurs de la filière porcine ainsi que les services de l'Office national de la chasse et de la faune. 

"Depuis la prise de connaissance de la peste porcine africaine en Belgique, nous multiplions les contacts avec les autorités françaises pour essayer de gérer la crise. Nous demandons d’abord une totale collaboration entre les autorités françaises et belges pour une bonne raison: le sanglier ne connaît pas les frontières. Nous avons pris connaissance de la volonté belge de clôturer la zone affectée. C’est une bonne nouvelle qui doit être encouragée" explique Paul Auffray, président de la Fédération nationale porcine française.

Pour René Collin, la proposition est jugée excessive. Le but actuel est toujours d'isoler une zone réduite, là où se trouvent vraiment les sangliers infectés.

Peste porcine africaine: 28 cas positifs 

Dans un communiqué, le cabinet du ministre fait le point sur les analyses en cours: "A ce jour, 74 sangliers ont été analysés. 48 d’entre eux ont été retrouvés dans le périmètre. Parmi ceux-ci on compte désormais 28 cas viropositifs. Les 26 sangliers retrouvés en dehors du périmètre, ainsi que le sanglier braconné samedi dernier, se sont tous révélés négatifs."  

Archive : JT 30/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK