Passer la frontière luxembourgeoise pour faire ses courses ou pour le carburant c'est interdit

Courses ou carburant, défense de passer la frontière luxembourgeoise
Courses ou carburant, défense de passer la frontière luxembourgeoise - © rtbf

Dans quelles conditions peut-on encore franchir une frontière de la Belgique ? Dans un arrêté ministériel paru le 3 avril, le Conseil National de Sécurité a défini de manière stricte les trois raisons qui restent valables : si l’on travaille de l’autre côté de la frontière (ou que l’on doit ponctuellement le faire dans le cadre de ses activités professionnelles), pour des raisons médicales ou encore pour un regroupement familial ! Et puis c’est tout, plus question, même si on habite à quelques kilomètres à peine de la frontière, d’aller faire ses courses ou le plein de carburant ! Dans les communes frontalières avec le Grand-Duché de Luxembourg, de Gouvy à Aubange, les réactions sont nombreuses.

Compte tenu du prix toujours aussi attractif du carburant chez nos voisins, il y a, en fait, très peu de pompes installées …côté belge. Aucune pompe, par exemple, à Martelange, du côté belge de la Nationale 4 ! Mais, même si la frontière n’est pas toujours très visible, les habitants belges de Martelange, ne peuvent plus aller faire le plein à moins de 100 mètres de chez eux et vont devoir faire beaucoup plus de kilomètres pour du carburant !

Plus au nord, à Gouvy, la Bourgmestre Véronique Léonard confirme que ces nouvelles mesures plus strictes, créent énormément de frustrations au sein de la population. Au-delà du fait qu’il faut se déplacer jusqu'à Vielsalm, à une quinzaine de kilomètres, pour trouver la première pompe belge, toutes les activités commerciales ne sont pas représentées dans la localité... Résultat, poursuit Véronique Léonard, " certains achats, comme la nourriture pour chiens et chats, par exemple, vont nécessiter de plus longs déplacements, avec pour conséquence, plus de rencontres et moins de … distanciation sociale ! "

Olivier Schmitz, le Gouverneur de la Province de Luxembourg précise que la volonté du Gouvernement Fédéral a été d’établir les mêmes règles pour  toutes les frontières avec le Grand-Duché de Luxembourg, la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. " A partir du moment où ces règles sont établies pour l’ensemble du territoire belge, poursuit-il, ces mesures semblent plus difficiles à appliquer le long des frontières… ". La Bourgmestre de Gouvy, admet aussi que plus on met des exceptions à une règle plus c’est difficile de l'appliquer mais Véronique Léonard ajoute que " pour le citoyen, cela reste difficile à comprendre " ! Le Gouverneur comprend bien que l’on demande des efforts inhabituels à ceux qui d’ordinaire, franchissent tout naturellement la frontière. " Mais lorsque l’on se pose des questions pour voir si on est dans les conditions, c’est que l’on peut se passer de ce déplacement et qu’on ne se situe pas dans le cadre des déplacements vraiment essentiels et nécessaires pour sa santé ou pour sa profession ", conclut Olivier Schmitz.

 

 

 

Sujet du JT du 24/03/2020 - Carburant : passer la frontière peut coûter cher