Promeneurs, chasseurs, exploitants: "Partageons la forêt" et entamons le dialogue

Lieu de ressourcement, la forêt connaît un succès grandissant ces derniers temps, comme une sorte d'échappatoire au confinement. Et il peut y avoir parfois des relations tendues entre usagers de la forêt, promeneurs et chasseurs notamment.

Le Parc Naturel Haute Sûre Forêt d'Anlier, le Conseil Cygénétique Anlier-Rulles-Mellier et la Maison du Tourisme "Cap-Sûre-Anlier" ont entamé un large dialogue avec tous les acteurs dans "Partageons la forêt". C'est d'abord un site internet qu'Olivier Conrard a créé : "Au départ j'étais parti sur un site qui s'appelait 'Chasse en Gaume', et on m'a demandé par la suite de couvrir la partie ardennaise, ce que j'ai fait. Et puis j'ai rencontré Marc qui était en train de monter ce projet qui ne s'appelait pas encore 'Partageons la forêt', et il m'a demandé si je pouvais m'inclure avec le site dans leur idée et dans leurs perspectives de partager la forêt. On a choisi un nom, commun, puisque le site va jusqu'à Dinant, et nous avons choisi 'Partageons la forêt', puisqu'il y a d'autres informations concernant la nature qui s'y grèvent."

Un site internet avec les dates de chasse et les sites mais aussi toute une série de sentiers balisés, ce qui permet de vérifier s'ils sont concernés par la chasse.

L'application permettra aussi de se localiser et de trouver son chemin si on est perdu. Et puis une brochure est également éditée avec les droits et devoirs de chacun, précise Karlin Berghmans : "Même si on connait notre usage propre de la forêt, on ne sait pas qu'il peut empiéter sur l'usage de quelqu'un d'autre. Il y a également un code forestier, et il s'applique à tous les aspects de l'usage de la forêt. Ce sont les cavaliers, les exploitants forestiers, les chasseurs, les cyclistes, on est tous un usager de la forêt à un moment ou un autre, avec une activité ou une autre."

La brochure est disponible dans les offices du tourisme de la région concernée.

 

Tourisme en Wallonie: JT 30/08/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK