Organiser le prêt des livres dans les bibliothèques, les Bourgmestres sont mitigés

Permettre à nouveau le prêt des livres dans les biblithèques? Les Bourgmestres Luxembourgeois sont mitigés
Permettre à nouveau le prêt des livres dans les biblithèques? Les Bourgmestres Luxembourgeois sont mitigés - © Ville de Marche-en-Famenne

Se changer les idées, en ce moment, est important et la lecture est un bon moyen de s’évader. Mais la réouverture partielle des bibliothèques est loin de faire l’unanimité dans les 44 communes luxembourgeoises. Pour le Gouvernement Fédéral, les bibliothèques sont un service public et il convient de maintenir le prêt de livres via des commandes sur internet et d’organiser le retrait via des permanences tout en respectant les mesures de distanciation. La Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard  a alors envoyé une "circulaire informative" qui demande le maintien d’une location en semaine.  Mais pas de quoi susciter l’enthousiasme chez les Bourgmestres de la Province, ni d’ailleurs chez les professionnels du secteur. Dans un communiqué, l’Association des Professionnels de Bibliothèques Francophones, estime que " cette décision d’ouverture, quelles qu’en soient les modalités, est difficile à exécuter dans le respect des règles diffusées par les autorités tant publiques que scientifiques et médicales en matière de distance physique mais aussi de risques de contamination par les objets".

A Arlon, la bibliothèque communale est d’ordinaire très fréquentée. Ce sont quelque 24000 personnes qui la fréquentent régulièrement, venus d’Arlon et des communes voisines. " A l’heure du confinement et où l’on demande à tout le monde de limiter au maximum ses déplacements, l’ouverture de la bibliothèque est-elle une priorité ? ", demande Vincent Magnus, le Bourgmestre d’Arlon. Arlon gardera sa bibliothèque fermée et il en va de même du côté de Bastogne, Bertrix, Manhay ou en de nombreux autres communes. En revanche, deux trois communes mettent tout en œuvre, avec toutes les précautions d’usage, pour assurer une permanence et organiser ponctuellement le prêt. C’’est le cas notamment de Libramont et de la petite commune de Daverdisse.
 

La Bibliothèque Provinciale, qui assure le soutien et la logistique et coordonne les différentes bibliothèques luxembourgeoises, avait , elle, décider de maintenir le service  de prêts et d'échanges "interbibliothèques" de livres à travers la province de Luxembourg. Mais depuis les mesures de confinement, aucune bibliothèque n’y a eu recours, constate la Députée Provinciale à la Culture, Nathalie Heyard. Elle reconnaît que la situation est complexe et espère que dès que les mesures seront assouplies, l’accès à la lecture, qui ferait un bien fou à tout le monde, sera facilité !

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK