Libramont : planter du miscanthus pour protéger les eaux souterraines

Plantation de miscanthus à Libramont
Plantation de miscanthus à Libramont - © Anne Lemaire

Comment protéger les eaux souterraines ? En Province de Luxembourg, on s’est lancé dans la plantation du miscanthus.

Certaines zones de captage d'eau sont polluées par les nitrates liés aux engrais utilisés en trop grande quantité dans les cultures.
La
SPGE, la Société Publique de la Gestion de l’Eau a lancé un appel à projets pour trouver des solutions innovantes.

Dans le cadre de cet appel à projets, l'intercommunale IDELUX Eau a proposé aux agriculteurs de planter du miscanthus, car cette plante ne nécessite que très peu ou pas de produits.
L'expérience est menée à Libramont. Deux  parcelles agricoles situées en zone de protection de captage d’eau ont été plantées de miscanthus.

Cette plante à rhizome a été sélectionnée pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que la culture de cette plante ne demande pas d’apport en azote et en produits phytosanitaires. Rien ne doit être épandu sur ces parcelles. Ensuite, elle permet aux agriculteurs de diversifier leurs pratiques agricoles avec une plante qui peut être valorisée comme biocombustible, comme paillage ou comme litière animale " , explique Idélux Eau.

Ce projet s'étalera sur trois ans, et si les résultats sont probants, les opérateurs espèrent convaincre d'autres agriculteurs.
C’est donc  la SPGE,  la Société Publique de la Gestion de l’Eau  qui est à l’initiative de cet appel à projets qu’elle supporte à concurrence de 200 000 euros. Les autres partenaires sont Promisc,  société qui promeut  la culture du miscanthus, Protect’eau , une asbl dont l’objectif est de promouvoir une agriculture respectueuse des ressources en eau, la commune de Libramont  et bien sûr les agriculteurs participants.

 

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

 

Sujet du journal télévisé du 5 mai 2017

"Du miscanthus pour contrer les coulées de boue"