Libin: polémique à propos de la production intensive des sapins de Noël

Illustration -  Libin, un citoyen a interpellé le conseil à propos de la culture intensive des sapins de Noël dans la commune.
Illustration - Libin, un citoyen a interpellé le conseil à propos de la culture intensive des sapins de Noël dans la commune. - © Marc Mélon

Jeudi soir au conseil communal de Libin, un citoyen a interpellé l'assemblée à propos de la culture intensive des sapins de Noël, dans la commune.

La Bourgmestre Anne Laffut a répondu point par point à cette interpellation. A propos de la pénurie de terres agricoles, elle a rappelé que la culture des sapins de Noël est interdite en zone forestière. Du fait de cette interdiction, les pépiniéristes travaillent sur des terres agricoles, en concurrence avec les agriculteurs, et ils en ont le droit.

Ce qui est nouveau c'est que des indépendants complémentaires, producteurs créent des entreprises qui se développent et cherchent de nouveaux terrains de culture. Mais la Bourgmestre ajoute que, là où de nombreuses autres communes ont fait le choix de vendre leurs terres agricoles, Libin a décidé de garder ses 250 hectares de terres agricoles communales et de les mettre à disposition des agriculteurs à un prix démocratique.

En ce qui concerne le recours aux pesticides, des contrôles stricts sont prévus. Avec un contrôle technique pointu. Enfin, Anne Laffut a rappelé que cela a été le cas en 2014, suite à une interpellation citoyenne, la commune et son nouveau schéma de structure prévoit que les cultures intensives soient éloignées des habitations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK