Les premiers résidents sont arrivés au centre Fedasil d'Herbeumont

Ouverture du centre Fedasil à Herbeumont
Ouverture du centre Fedasil à Herbeumont - © RTBF

Herbeumont accueille à nouveau des demandeurs d'asile.

Les 30 premiers résidents sont arrivés ce mardi sur le site de l'ancien village de vacances "Les Fourches". Là où il existait déjà un centre d'accueil pour candidats réfugiés géré par la Croix-Rouge entre 2011 et 2017 .

Aujourd'hui, après des travaux dans les bâtiments et des aménagements pour respecter les règles d'hygiène et de distanciation sociale, le centre est donc rouvert. Il est cette fois géré par Fedasil.

Les résidents  sont majoritairement des familles. On compte également deux Mena (mineurs étrangers non accompagnés). Ils sont originaires de Syrie, d'Afghanistan, du Venezuela, de Somalie, d'Algérie, d'Angola…

Toutes ces personnes ont séjourné au minimum dix jours dans le centre d’arrivée à Bruxelles (le Petit-Château) où leur demande d’asile a été enregistrée. Avant d’être envoyées à Herbeumont, Fedasil leur a offert un premier accompagnement social et médical – notamment un dépistage au Covid-19. Les personnes malades restent, le temps de leur guérison, dans le centre d’arrivée.

Comme toutes les institutions du pays, les centres pour demandeurs d’asile sont concernés par les mesures strictes de confinement :

"On limite au maximum les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur du site. Toutes les activités qui ne sont pas essentielles sont annulées. Les visites sont limitées également. Seulement les visites importantes comme celles d’un médecin ou d’un avocat sont autorisées. Pour le reste, chaque demandeur d’asile peut sortir en famille en respectant les distanciations sociales, pour s’aérer ", explique Benoît Mansy, porte-parole de Fedasil.

Des affiches en plusieurs langues sont présentes dans le centre, pour sensibiliser les résidents aux règles du confinement.  

Le centre peut accueillir quelque 400 demandeurs d’asile. Les arrivées se feront progressivement, à savoir une cinquantaine de personnes par semaine.

Au total, 70 personnes seront chargées de l’accueil et de l’accompagnement des résidents. Une vingtaine d’emplois sont encore vacants. 

Infos sur le site de Fedasil.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK