Les communes luxembourgeoises se préparent pour l'accueil des camps de jeunesse

Les communes luxembourgeoises préparent l'arrivée des camps de jeunesse
Les communes luxembourgeoises préparent l'arrivée des camps de jeunesse - © rtbf

Chaque année, la Province de Luxembourg accueille des centaines de camps de jeunesse. Leur autorisation par le Conseil National de Sécurité mais avec des mesures d’hygiène et de sécurité strictes, amènent les autorités communales à se concerter et à définir des règles communes. Une réunion avec le Gouverneur de la Province de Luxembourg, Olivier Schmitz est prévue cette semaine.

L’an passé, une commune comme Libin a accueilli 25 camps différents, c’est-à-dire plus de 1300 jeunes ! Sera-t-il possible cette année, d’organiser un camp qui compte  quelque 150 jeunes ? La Bourgmestre de Libin Anne Laffut pense que oui même s’il n’y a aucun accueil possible dans des bâtiments en dur et que, dès lors, dans les pâtures c’est un peu plus compliqué à mettre en place. Pour Anne Laffut, " il est impératif d’organiser et de respecter des bulles de 50 jeunes. Autrement dit dans le cas d’un camp de 150 jeunes sur une grande pâture, il faut organiser les choses pour que chaque bulle soit autonome et dispose, par exemple, de ses propres sanitaires et que les conditions d’hygiène soient scrupuleusement respectées ! " Il faut donc établir un protocole strict et que les responsables de camps en soient conscients et il faut également sensibiliser les propriétaires de terrains. Il reste un bon mois pour tout organiser. " Avec la crise, on a dû s’adapter rapidement à toutes les situations ", poursuit la Bourgmestre de Libin, mais plus tôt les contacts seront pris, plus viteon pourra trouver des solutions… "

Camps et stages d'été: ce qui sera possible (JT du 22/05/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK