Le bourgmestre de Wellin cherche un bénévole pour conduire sa Tesla sur les réseaux sociaux "Ne me jugez pas"

Le bourgmestre de Wellin cherche un bénévole pour conduire sa Tesla sur les réseaux sociaux "Ne me jugez pas"
Le bourgmestre de Wellin cherche un bénévole pour conduire sa Tesla sur les réseaux sociaux "Ne me jugez pas" - © FTLB - P. Willems

C’est ce qui s’appelle un "bad buzz" pour le bourgmestre de Wellin, Benoît Closson. Il a publié sur les réseaux sociaux un message dans lequel il explique rechercher "un(e) gentil (le) bénévole disponible et fiable qui aurait envie de piloter une magnifique voiture électrique (Tesla X) et qui pourrait me conduire sur mes lieux de rendez-vous". La raison ? Le bourgmestre s'est déchiré le ménisque et n'est donc plus en mesure de conduire durant plusieurs semaines. Les réactions sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre, jugeant la sortie du bourgmestre pour le moins déplacée. "Tout travail mérite salaire", "Quelle outrecuidance" sont deux des commentaires les plus modérés adressés au bourgmestre. Les internautes soulignent notamment le cumul des différents mandats du bourgmestre qui se présente sur les réseaux sociaux comme "Bourgmestre de Wellin – Conseiller provincialVice-Président Idelux Développement".

Suite à la réaction des internautes, le bourgmestre a rapidement supprimé le message. Contacté par la RTBF, le bourgmestre comprend que son poste a pu choquer certaines personnes mais se défend "Ce message était adressé à mes amis. On est une petite commune. On n’est pas déshumanisé comme en ville. Ici, on se rend service. J’exerce le métier de bourgmestre par plaisir. Je gagne moins bien ma vie depuis que je suis bourgmestre", avant de préciser que depuis ce matin "Je reçois des centaines de messages d’insultes, je suis harcelé". Il ajoute "Ne me jugez pas. Je n’ai pas les moyens de payer un chauffeur professionnel à temps plein".

A la question regrette-t-il sa publication ? Le bourgmestre de répondre : "Je n’aurais pas dû préciser Tesla".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK