La ville d'Arlon et City Parking devant le tribunal civil

Rien ne va plus entre la ville d'Arlon et la société qui gère le parking payant. Ils se sont retrouvés devant le tribunal civil à propos de la convention que la Ville d'Arlon veut rompre. Cette convention prévoit, pour 30 ans, la gestion par City Parking des 702 places de parking en surface ainsi que le parking sous l’espace Didier, jusqu’au 9 mai prochain. Date à laquelle la ville d’Arlon souhaite également mettre fin anticipativement, et de manière unilatérale, à la convention initiale.

En cause, le projet de construction d’un parking souterrain, financé par City Parking sous la place Léopold, projet, qui n’a jamais vu le jour. Pour City Parking, c'est la faute de la ville qui a trop hésité notamment sur l'emplacement exact. City Parking estime le préjudice financier à 3 000 000 d'euros si la convention est rompue. Mais la ville, de son côté, estime que City Parking s’est enrichi pendant vingt ans, sans investir dans le parking souterrain de la place Léopold. Le tribunal civil d'Arlon siégeant en référé se prononcera le 8 avril. Mais une action sur le fond du dossier va aussi déboucher devant les tribunaux très prochainement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK