La Maison de Repos et de Soins Libert à Marche-en-Famenne, dispose d'un nouveau Projet de vie

Un projet de vie pour la maison Libert
2 images
Un projet de vie pour la maison Libert - © https://www.marche.be/social/centre-public-daction-sociale-cpas/la-maison-de-repos-et-de-soins-libert/

La Maison de Repos et de Soins Libert à Marche-en-Famenne, qui compte 111 résidents, dispose d'un nouveau Projet de vie. 
Un document réalisé avec les membres du personnel et les résidents. Il définit, en résumé, ce qu'est l'institution aujourd'hui, son quotidien et ses valeurs. Il reprend également des sujets importants comme la question de la fin de vie.

Jos Cremer est l'un des résidents. Il y est depuis cinq ans et est plutôt actif au sein de la MRS :

"Venant de l'hôpital directement, je ne suis plus rentré chez moi, je suis venu directement ici, et je me suis senti sécurisé. Le personnel est là tout le temps, il y a une prise en charge pour tout, et moi je suis actif. On a créé la cafétéria, je suis facteur d'intérieur, je distribue les journaux. Il y a moyen de s'occuper, dans ma chambre je fais des mandalas, que j'offre aux résidents, on s'occupe."

Plusieurs groupes de travail ont été mis en place pour mettre ce fascicule en route. Muriel Gillard est psychologue, elle évoque ce projet de vie qui décline un certain nombre de thèmes :

"C'est une obligation légale demandée par la Région wallonne, d'avoir un projet de vie pour être subsidié. Un groupe de travail s'est formé autour de ce projet de vie. Et l'essentiel est d'inclure le résident dans chaque projet de vie, puisqu'il en est le principal destinataire. C'était important de valider avec eux les différents thèmes."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK