La Haute Ecole Robert Schuman de Libramont et la Ludothèque provinciale présentent le projet "A la rencontre d'une nouvelle langue"

La Haute Ecole Robert Schuman de Libramont et la Ludothèque Provinciale viennent de présenter un nouveau projet "A la rencontre d'une nouvelle langue, une passerelle entre les cultures ".
La Haute Ecole Robert Schuman de Libramont et la Ludothèque Provinciale viennent de présenter un nouveau projet "A la rencontre d'une nouvelle langue, une passerelle entre les cultures ". - © Jordane Meyer-RTBF

La Haute Ecole Robert Schuman de Libramont et la Ludothèque provinciale viennent de présenter un nouveau projet intitulé "A la rencontre d'une nouvelle langue, une passerelle entre les cultures".

26% des jeunes ne comprennent pas ce qu'ils lisent

Le but est de permettre d'apprendre le Français à travers des jeux, et de lutter contre l'analphabétisme et l'illettrisme. Six étudiantes en logopédie, dont Naomy François ont réalisé trois carnets :

"On a d'abord fait un carnet qui reprend tous les jeux qu'on a adaptés, puis un livret théorie qui s'adresse surtout aux éducateurs, pour l'aide à l'apprentissage du Français pour les primo-arrivants. Ensuite un livret de dialogues pour pouvoir enrichir le vocabulaire. C'était bénéfique dans l'échange avec les autres étudiantes, nous étions six. C'est une belle expérience."

Et cette lutte contre l'illettrisme concerne beaucoup de monde précise Patrick Adam, DP à l'enseignement :

"On parle de 1 à 10% d'illettrisme dans le monde occidental, donc si c'est appliqué à la Belgique, c'est  1000 000, à la Fédération Wallonie-Bruxelles, c'est 300 000, et en Province de Luxembourg on est à 27 000 personnes. C'est donc une réalité, et l'étude montre que 26 % des jeunes ne comprennent pas ce qu'ils lisent. Il y a vraiment un travail pour maîtriser sa langue maternelle."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir