La Gaume sera-t-elle libérée du virus de la peste porcine africaine d'ici la fin de l'année ?

La crise de la PPA touche-t-elle  bientôt à sa fin ?
2 images
La crise de la PPA touche-t-elle bientôt à sa fin ? - © GREGOR FISCHER - AFP

On en parle moins, mais la Gaume n'est pas encore totalement débarrassée du virus de la PPA, la peste porcine africaine, cette maladie qui touche les sangliers et qui est apparue en septembre 2018 dans le sud-Luxembourg. On espère une sortie de crise assez proche même si tout n'est pas garanti à 100%. "Compte tenu de la très faible quantité de sangliers qu’il reste en zone infectée, la probabilité que le virus soit encore existant est très faible mais il n’est pas nul malheureusement", explique Alain Licoppe, coordinateur de la cellule faune au DEMNA, le Département de l'étude du milieu naturel et agricole.

Cela fait un an aujourd’hui que la dernière carcasse "fraîche" de sanglier infecté a été retrouvée. Et en théorie, il faut un an après le dernier cas positif pour retrouver un statut indemne de PPA. On est donc sur la bonne voie, sauf que des ossements de sangliers contaminés ont encore été retrouvés en mars 2020. Il s’agirait néanmoins d’ossements plus anciens. "Vu l’état des derniers ossements, il s’agit probablement d’animaux qui seraient morts à l’automne 2019, et donc tout le travail va consister à prouver à l’Europe que ces derniers cas positifs remontent à octobre 2019. Donc l’idée, c’est à ce moment-là d’introduire en octobre 2020, le dossier pour recouvrer notre statut indemne au niveau belge", ajoute Alain Licoppe.  

Ce statut indemne de PPA est évidemment très attendu par le secteur porcin : "Cela permettra à l’ensemble du secteur porcin belge de pouvoir exporter plus facilement dans des pays qui ne souhaitaient plus importer de la viande de porc belge".

Quant aux éleveurs de porcs en Gaume qui ont dû faire abattre tous leurs porcs en septembre 2018, ils  croisent les doigts pour un retour à la normale le plus rapidement possible. Mais tout n'est pas encore gagné, une fois le statut indemne de PPA retrouvé, l'AFSCA devra encore décider quand et comment l'élevage de porcs pourra reprendre en Gaume. Alexandra Ska avait un élevage de porcs bio à Gomery. Il lui faudra beaucoup de garanties avant de reprendre son élevage porcin. "On a les installations pour ça, on a le cœur à reprendre, oui , mais il faut être sûr que la machine se remette en route, que les débouchés suivent, que la filière  redémarre, que les cochons puissent partir dans les abattoirs, que les camions d’aliments, puissent venir jusque chez nous, etc.  Il faut être sûr de ne pas se relancer pour rien", explique-t-elle.

Evolution de la peste porcine africaine dans notre JT du 20 février dernier :

Reprise des travaux forestiers, duplex depuis Hotte (Fauvillers -Pays d'Arlon) le 05 mars dernier (extrait de notre journal télévisé)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK