La ferme de Faascht à Attert met en place le projet "perséphone" et veut valoriser le digestat

La ferme de Faascht située à Attert
4 images
La ferme de Faascht située à Attert - © Anne Lemaire

La biométhanisation transforme les déchets organiques (les lisiers, fumiers et autres déchets agroalimentaires) en biogaz. La ferme de Faascht située à Attert a été pionnière en la matière chez nous en 2003. Aujourd'hui, cette exploitation avec des partenaires français, luxembourgeois, allemands et wallons entendent via le projet "Perséphone" intégrer le processus de biométhanisation dans l'économie circulaire. Le but est surtout de mieux valoriser le digestat, le liquide résultant de la fermentation. Cet excellent fertilisant pour les sols mériterait d'être mieux exploité.

Benoît Toussaint de l'ASBL "Au pays de l'Attert", s'est rendu compte que le digestat était négligé: "le digestat est toujours considéré comme un déchet et le but pour nous, est de prouver qu'il peut remplacer l'engrais chimique. Le but du projet avec des scientifiques, est d'étudier toutes les fractions du digestat, pour que ce soit bien valorisé. Et pouvoir le commercialiser".

A côté de cette valorisation par le bio raffinage, il y a aussi la valorisation par la production d'algues. Vincent Popoff de Sustain Water, l'un des partenaires luxembourgeois: "Ici sur l'installation nous avons plusieurs rejets. Des rejets liquides qui proviennent des digesteurs, et des rejets gazeux chargés en CO2, ce dont l'algue à besoin. Cela crée un produit valorisable".

Les algues pourraient par exemple être utilisées dans les domaines pharmaceutique, bio-plastique ou biodiesel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK