A Saint-Hubert, la réflexion est relancée sur la cession du réseau d'eau à la Société Wallonne

A Saint-Hubert, la majorité communale souhaite remettre le réseau de distribution d’eau à la Société Wallonne de Distribution. Un représentant de la SWDE était d’ailleurs présent au conseil communal de février et a explicité le projet. Depuis, à St Hubert, la cession du réseau d’eau alimente… les conversations ! Pour le bourgmestre Jean-Luc Henneaux, les arguments en faveur d’une reprise ne manquent pas : "le réseau est vétuste, et, avec les fuites, 50% seulement de l’eau des captages arrive dans les foyers. De plus Saint-Hubert dispose d’une des eaux les plus acides de Wallonie et il va falloir de gros investissements pour la traiter pour correspondre aux normes wallonnes et européennes."

Et Jean-Luc Henneaux d’ajouter que ces dernières années, avec la sécheresse, plusieurs captages ont dû être réalimentés pour desservir la population… Bref, pour lui les investissements sont très conséquents et se feraient au détriment d’autres projets. Dans l’opposition, on se dit conscients des problèmes mais le dossier est incomplet et le moment mal choisi… "Pourquoi prendre une décision aussi urgente et ne pas attendre l’allégement des mesures sanitaires, pour consulter un maximum de monde", se demande Séverine Pierret liste Plus.

En chœur avec Didier Neuvens, et la liste Dynamic, ils se demandent pourquoi ils ne disposent pas de deux dossiers avec comparatif, garder le réseau ou céder à la SWDE et le coût exact des deux alternatives, qu’ils auraient bien vues soumis lors d’une consultation de la population. Le bourgmestre, Jean-Luc Henneaux, réplique que la population a déjà pu s’informer de différentes façons et que toute question aura une réponse de la part du Collège.

Rebondissement, ce mardi soir, sur la plateau de TV Lux,  le Bourgmestre  veut à présent se donner le temps de la réflexion. Il y aurait pour l'heure,  trop de questions et d'incertitudes. . Jean-Luc Henneaux veut  des chiffres clairs et pouvoir  rassurer la population de tous les villages sur la qualité future de leur eau. Bref, Saint-Hubert se donne le temps  de la réflexion.
 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK