Durbuy : un projet controversé de poulailler bio

La plus petite ville au monde, Durbuy, est au centre de l’actualité pour un projet de poulailler bio assez controversé. Ce matin, Quentin Noirfalisse, journaliste pour Médor, est venu nous en dire un peu plus sur nos antennes. Si nous le recevons aujourd’hui, c’est que chaque jour Vivacité donne un coup de pouce à la presse écrite dans ses décrochages régionaux. Cette opération s’inscrit dans le cadre "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias.

 

"Nous avons mené l’enquête sur un projet de poulailler bio de 40.000 poules assez controversé. Les citoyens s’y sont opposés", explique Quentin Noirfalisse, rappelant à quel point ce genre de projet touche à des questions d’aménagement du territoire. Sans compter l’impact économique sur la filière de l’élevage et les producteurs locaux.


►► Retrouvez l’article dans son intégralité sur le site de Médor ou en librairie


L’enquête nous emmène aussi près des mégalithes de Wéris, pour nous faire découvrir aussi à quel point le projet de poulailler risque d’avoir une incidence sur les réserves d’eau et les nappes phréatiques du coin.

Entre-temps, la commune a retiré son soutien au projet, mais ce poulailler risque encore de faire parler de lui.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK