Coronavirus: plus question de rejoindre sa seconde résidence

Cédric Lerusse, bourgmestre de Rendeux
Cédric Lerusse, bourgmestre de Rendeux - © TV Lux

A l'intérieur du pays aussi, la règle c'est de ne prendre la voiture que si les déplacements sont essentiels. 

La police de la route surveille tout ça. Même chose pour les régions touristiques. Il n'est plus question de rejoindre sa maison de campagne, par exemple. 

Le week-end dernier, ces règles n'ont pas toujours été respectées. Désormais, c'est tolérance 0 précise Cédric Lerusse, bourgmestre de Rendeux :

"Il faut toujours un temps d'adaptation. En sus la règle n'était pas forcément bien précise. Pour ceux qui étaient présents avant le 18 mars, ils n'ont pas enfreint la règle. A présent c'est très clair, on ne peut plus voyager pour les loisirs et le tourisme. Donc l'ensemble de nos seconds résidents ont reçu un courrier dans ce sens. C'est important parce que dans notre province, les infrastructures de soins, ne sont pas prévues pour un afflux massif de population supplémentaire.

Je voudrais ajouter que nous restons une terre de vacances, mais ici nous sommes devant une situation exceptionnelle, et il est important de respecter les règles, et de lutter ensemble contre la propagation du coronavirus."

Une tolérance 0 qui s'explique parce que les chiffres ne vont pas dans le bon sens. Le nombre d'hospitalisations pour le COVID 19 continue d'augmenter. Ces mesures de confinement risquent d'ailleurs bien d'être prolongées. On en saura plus ce vendredi. 

 

 

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK