Bientôt une usine de transformation de chanvre à Marche-en-Famenne

Cette année, les agriculteurs wallons ont cultivé 400 hectares de chanvre.
Cette année, les agriculteurs wallons ont cultivé 400 hectares de chanvre. - © @ ChanvrEco

La commune a délivré ce lundi le permis. Mais il ne s'agit pas de la plante qui contient la fameuse molécule THC, classée dans les substances stupéfiantes, mais de sa cousine le chanvre industriel, une plante aux propriétés intéressantes, notamment pour les secteurs textile, automobile ou de la construction.

Cette année, les agriculteurs wallons ont cultivé 400 hectares de chanvre. La plupart d'entre eux attendent avec impatience la construction d'une usine de transformation du chanvre pour écouler leur production.

La commune de Marche-en Famenne vient de donner son feu vert à la société Be Hemp pour la construction et l'exploitation d'une unité de défibrage. "Concrètement, cela comprend deux bâtiments de 1200 m² chacun, explique Jean-Noël Degeye, administrateur de Be Hemp. Le premier sera réservé au stockage des matières entrantes et sortantes. Le second servira pour les opérations de défibrage à proprement parlé. Ce bâtiment abrite toute une série d’équipements permettant de transformer les pailles. A l’entrée, on a de la paille. A la sortie, principalement de la fibre."

Ces fibres de chanvre peuvent être valorisées dans plusieurs secteurs industriels : le textile, l'automobile ou encore la construction, notamment sous la forme de panneaux isolants. Les graines de chanvre, par ailleurs, peuvent être conditionnées sous forme de complément alimentaire, d'huile ou de tisane.

La coopérative Bel chanvre, à l'origine de ce projet, regroupe environ 80 agriculteurs, en quête de diversification.

L'usine de Marche-en-Famenne représente un investissement de 2 millions d'euros. Elle devrait produire ses premières fibres de chanvre à l'été 2016.

A noter que l’un des agriculteurs à la tête de ce projet, animateur de la coopérative Bel Chanvre, administrateur de Be Hemp, est installé à Ramilies. Il s'appelle Robert Masson. Il est producteur de chanvre industriel depuis 2010, et aussi fondateur de la société PurChanvre, qui commercialise les graines de chanvre dans le secteur alimentaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK