Bastogne: un monument en l'hommage des GI's vandalisé et démonté

Depuis le mois de mai 2015, dans le Bois Jacques, "The Veterans Monument" rendait hommage aux soldats américains tombés pendant la bataille des Ardennes. Dans la nuit de samedi à dimanche, celui-ci a été victime d’un quatrième acte de vandalisme. Les trois précédents avaient déjà fragilisé l’œuvre en septembre, octobre et novembre. Certaines pièces ont été recollées, soudées mais cette dernière dégradation l’a lourdement endommagé. La ville de Bastogne a démonté les structures en zinc ainsi qu’une plaque commémorative pour terminer la sécurisation du site.

Son créateur se dit "dégouté, scandalisé"

C’est à la demande des vétérans américains que Robert Remacle a créé ce monument. "Je l’ai fait gratuitement, nous étions nombreux à nous être donnés. J’ai travaillé cinq mois pour que tout soit en ordre. Ce qui me désole le plus, c’est surtout pour les vétérans" déplore le sculpteur amateur. Aujourd’hui, il ne reste que des fragments du GI, du char et de ce qui représentait l’église de Noville.

L’endroit est isolé, l’enquête pourrait être compliquée

Les fait ont été commis de nuit, souvent le week-end. Le parquet de Marche-en-Famenne s'occupe de l’enquête pour tenter de déterminer la ou les identité/s du ou des auteurs. Le bourgmestre de Bastogne Benoît Lutgen condamne ces actes qui nuisent à l’histoire. Il souhaite également une sanction exemplaire.

Le site pourrait être classé

Avant ces soucis de vandalisme, Bastogne avait déjà le projet de demander le classement du Bois Jacques. Un site historique à préserver. A quelques mètres du monument se trouvent les "fox holes", les cachettes en bord de route où s'abritaient les soldats américains au passage des Allemands. Si le site est classé, des grillages, des caméras de surveillance pourraient être installés. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'une nouvelle version du monument pourrait être érigé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK