Bastogne: les acteurs de la série "Frères d'armes" commémorent la bataille des Ardennes

Les acteurs semblaient touchés et intéressés par ce que racontait le guide, dans le Bois Jacques.
2 images
Les acteurs semblaient touchés et intéressés par ce que racontait le guide, dans le Bois Jacques. - © Guillaume Guilbert

Les acteurs principaux de la série "Frères d'armes" (ou "Band of brothers" selon le nom original) ont participé aux commémorations de la bataille des Ardennes à Bastogne ce weekend. La série sortie il y a quinze ans compte encore de nombreux fans.

Ils ont pris quelques rides depuis la sortie de la série, mais il s'agit bien des acteurs qui ont interprété les soldats de la Easy Company dans "Band of brothers". Après leur visite en Normandie en 2014 pour commémorer le débarquement, les acteurs étaient cette fois-ci sur les lieux de la bataille des Ardennes, à Bastogne. 

La série "Band of brothers", sortie en 2001 et produite par Tom Hanks et Steven Spielberg, raconte l'histoire vraie de la Easy Company, depuis le débarquement en Normandie jusqu'à la libération des camps de concentration. Deux épisodes se déroulent à Bastogne, en pleine bataille des Ardennes. En arrivant dans les Bois Jacques où ont eu lieu les combats, les acteurs semblent impressionnés. "Nous avons tourné la série il y a quinze ans, c'est une grande part de Band of brothers qui a eu lieu ici, lâche Ross McCall, alias Caporal Joseph Liebgott dans la série. Donc venir ici avec ces gars, et participer aux événements, ça nous fait comprendre l'histoire et l'émotion. Oui, c'est vraiment un lieu émouvant". 

Bastogne reconstitué à Hollywood

Pour la plupart des acteurs présents, c'est la première fois qu'ils mettent les pieds à Bastogne. Car le tournage n'a pas eu lieu en Belgique, mais à Hollywood. "Le décor du bois a été reconstitué dans un studio, tout comme le décor du centre-ville d'ailleurs qui a été reconstitué après les repérages organisés, explique Coralie Bonnet, adjointe à la ville de Bastogne. Tom Hanks était d'ailleurs présent à l'époque à Bastogne pour les repérages préparatoires à la série".

D'après les acteurs, le décor hollywoodien était très fidèle à la réalité. "C'est frappant à quel point le décor était ressemblant, constate Rick Gomez, alias Sergent George Luz. Quand je suis venu hier marcher dans le bois, ça m'a scotché! J'avais vraiment l'impression d'être de retour sur le tournage".

Les Bastognards d'origine ont tout de même repéré une petite coquille dans la reconstitution de leur ville: "L'entrée de l'église a été placée à l'envers, remarque Coralie Bonnet. Mais c'est une anecdote, et seules les personnes de Bastogne peuvent le noter bien sûr". 

De nombreux fans

De nombreux passionnés de la Seconde Guerre Mondiale sont venus d'un peu partout pour voir les acteurs. Pour eux, "Band of brothers" est une référence. "Nous avons vu la série plus de dix fois, raconte ce passionné venu du Pays de Galles. C'est extraordinaire de voir tous ces gars, c'est merveilleux!". "Je pense que les acteurs sont vraiment des passionnés, enchaîne un touriste anglais. Ils ont eu des contacts avec les vétérans et leurs familles, c'est ce qui leur a donné la passion". Même quinze ans après la sortie de "Band of brothers", l'engouement autour de la série ne désemplit pas. "Tous les jours, que ce soit au Bois Jacques ou un peu plus loin, vous allez avoir des touristes qui viennent, qui s'arrêtent, à qui on demande "pourquoi vous venez ici?", et un sur deux nous dit que c'est pour la série Band of brothers", se réjouit Benoît Lutgen, bourgmestre de Bastogne.

Les acteurs présents à Bastogne tout le weekend se sont également adonnés à l'exercice des dédicaces, ils ont participé au traditionnel jet de noix depuis le balcon de l'hôtel de ville, avant de venir visiter le Bois Jacques et les champs de bataille. Le Bois Jacques sera bientôt classé au patrimoine de la Région Wallonne, notamment pour protéger les "fox holes", des trous dans lesquels les soldats se cachaient pour échapper au tirs ennemis, trous que l'on peut voir dans la série.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK