Arlon : des jeunes ayant participé aux débordements de samedi appelés à passer un test Covid plutôt que de revenir à l’école

Ce lundi 10 mai, tous les élèves de l’enseignement obligatoire devaient retrouver les bancs de l’école, pour un nouveau passage à 100% en présentiel. Mais pour certains ça n’a pas été le cas : suite à des débordements samedi soir à Arlon, des élèves de l’ISMA (Institut Sainte-Marie Arlon) ont été priés d’aller se faire tester plutôt que de retourner à l’école.

Courrier aux parents

C’est le genre de scènes que les autorités essayent tant bien que mal d’éviter en ce moment : samedi dernier, un grand nombre de jeunes se sont rassemblés sur la place Hollenfeltz à Arlon, à la suite de l’ouverture des terrasses. Parmi eux, des élèves de l’ISMA, reconnus par certains professeurs. Du coup, pour éviter la création de clusters au sein de son établissement, la directrice, Laetitia Zeippen, a préféré prendre ses précautions en envoyant un courrier aux parents. “J‘ai invité tous les élèves qui auraient pu participer à ces débordements et qui ont eu une conduite à risque à rester à la maison avec un mot des parents et à aller se faire tester”.

Un appel entendu

L’appel, lancé en concertation avec le Centre de Santé, a été entendu : “Certains parents m’ont effectivement signalé que leur enfant était présent lors de ces débordements, et qu’il ne serait pas à l’école ce lundi”, explique encore Laetitia Zeippen, sans pouvoir nous donner de chiffre précis. Une mesure d’autant plus nécessaire quand on sait que l’ISMA a connu une hausse significative de cas Covid déjà la semaine dernière. “Il aurait été particulièrement dommageable de devoir fermer des classes en cette fin d’année”, ajoute encore Laetitia Zeippen.

Le duplex sur place de notre journaliste Benjamin Carlier :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK