Après le dernier Conseil National de Sécurité, Chassepierre et Gaume Jazz revoient leur copie mais maintiennent leurs événements

Chassepierre et Gaume Jazz revoient leur copie après les décisions du Conseil National de Sécurité et maintiennent leurs événements
Chassepierre et Gaume Jazz revoient leur copie après les décisions du Conseil National de Sécurité et maintiennent leurs événements - © Fête des Artistes Chassepierre

Pas de Festival du Théâtre de Rue, cette année dans le petit village gaumais de Chassepierre... Mais, pour soutenir les artistes et compte tenu du maintien de la subvention de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les organisateurs ont mis sur pied les "réactions culturelles", trois samedis de représentations les 8, 15 et 22 août. Trois spectacles en plein air et donc, jusqu’il y a quelques jours, ouverts à 400 personnes. Certaines soirées affichaient déjà complet mais la Directrice du Festival, Charlotte Charles-Heep avait pris ses précautions… Les réservations sont numérotées. Au-delà de 200, les spectateurs étaient avertis que le Conseil National de Sécurité pouvait changer la donne. Dès lundi soir, et l’annonce par le CNS d’un retour à 200 spectateurs maximum en plein air, le comité organisateur de Chassepierre a examiné toutes les possibilités, d'une annulation pure et simple à la possibilité de dédoubler les spectacles prévus… C’est finalement cette dernière solution qui a été choisie. Le 8 août à Chassepierre, le même spectacle sera proposé à 13h et 15 h et permettra donc à 400 spectateurs en tout de le voir ! Il en ira de même pour le 15 août, à 15 et 17h. Pour le samedi 22, jour où aurait dû avoir le lieu le Festival, la situation était plus complexe, compte tenu du fait que deux spectacles et un film sont prévus. Qu’à cela ne tienne, les organisateurs proposeront une deuxième journée dimanche, avec plus ou moins le même programme que le samedi, les négociations avec les troupes sont toujours en cours.

Le Gaume Jazz Festival qui a prévu plusieurs concerts les 7, 8 et 9 août, est aussi forcé de revoir sa copie. Les réservations pour chacune des trois journées ont été un succès mais il faut maintenant se résoudre à limiter l’accès à 200 personnes. "On sait que l’on va faire des mécontents, mais nous allons devoir respecter l’ordre chronologique des réservations et nous arrêter à 200 !", explique Jean-Pierre Bissot. Dans le même ordre d’idées, les musiciens qui se produiront ne pourront pas amener un invité comme c’était initialement prévu… En prélude au Festival, le stage des "P’tits Gaumais" se déroulera aussi dans le respect des règles Covid-19. Deux groupes de 40 jeunes travaillent séparément sous la houlette de An Pierlé et joueront ensemble lors d’un concert qui sera dédoublé pour permettre à toutes les familles d'assister au concert de leur enfant.

Toujours en Gaume, la dixième édition du "Goose Fest" à Ethe-Virton avait, dans un premier temps, été reportée de mai aux 11 et 12 septembre, mais, compte tenu de l’incertitude qui plane sur l’évolution du Coronavirus, dans les prochaines semaines, les organisateurs ont préféré reporter d’un an et donc la dixième édition est programmée les 11 et 12 septembre 2021 ! Les billets restent valables et pour l’affiche, les pourparlers ont commencé. Toujours à Virton, le Comité des fêtes et de l’asbl "Musique Acoustique" espéraient reprendre début août, leurs "Apérokiosques", concerts et apéritifs dominicaux, mais  ont préféré renoncer pour cet été.

 

 

Reportage du journal télévisé à l'édition 2019 du festival de Chassepierre (17 août 2019)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK