A Neufchâteau et Léglise le projet de parc éolien a du plomb dans l'aile

A Neufchâteau et Léglise, le projet de parc éolien a vraimment du plomb dans l’aile.
A Neufchâteau et Léglise, le projet de parc éolien a vraimment du plomb dans l’aile. - © Flickr-Frédéric BISSON

Porté par Eneco et Electrabel, il prévoit l’implantation de dix éoliennes autour des autoroutes E411 et E25 sur les communes de Léglise et Neufchâteau. En octobre 2015, le ministre wallon de l'Environnement et l'Aménagement du territoire Carlo Di Antonio (cdH) avait annulé le permis octroyé aux promoteurs. Mais suite à un recours, en avril dernier, le Conseil d’Etat a cassé l’arrêté du ministre.

Mardi soir, lors d’une réunion d’information à Neufchâteau, Electrabel et Eneco ont donc présenté un complément d’étude et une nouvelle enquête publique. Ils ont déclaré vouloir créer un dialogue avec les citoyens et les ont sensibilisés à rejoindre un comité de concertation pour faire évoluer le projet; mais peu de convaincus au bout du compte précise Marie-Christine, habitante de Léglise : "Nous avons fait des pétitions, je suis fort sceptique, on nous incite à participer financièrement, comme une coopérative, mais où allons-nous ? Donc je suis fixée et pour moi c'est non."

Du côté des pouvoirs communaux, on a reproché aux promoteurs de ne pas avoir tenu compte de la remarque du Conseil d’Etat. Un halo lumineux nuisible pour l’Observatoire Centre-Ardenne dont l'impact n’a pas encore été mesuré. Pour les bourgmestres de Léglise et Neufchâteau, cette nouvelle étude ne résout pas le problème et doit être complétée. Réaction d’Arnaud Janvier, responsable du développement éolien pour Eneco : "On a fourni une étude qui nous semblait complète, si l'observatoire arrive à avoir un avis définitif sur la chose, ça pourrait apaiser les riverains. On est prêt à supprimer des éoliennes s'il le faut, et à respecter des distances plus importantes par rapport aux habitations, s'il le faut. J'imagine que le ministre sera sensible aux informations fournies par l'observatoire Centre-Ardenne, et après on avisera."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir