A Amonines, la rentrée aura un goût de nouveauté

Ecole d'Amonines
Ecole d'Amonines - © JMM

A Amonines, cette rentrée aura un goût de nouveauté. Jusqu'à présent dans l'entité d'Erezée, enseignement communal et enseignement libre se partageaient équitablement les implantations maternelles et primaires. Mais poussé dans le dos, le pouvoir organisateur de l'enseignement libre, a, après mûres réflexions, décidé d'ouvrir une section primaires à Amonines.

Jean-Marie Martin, président du pouvoir organisateur du libre : "On a passé tout le mois de juin a examiné la faisabilité, point par point, à la demande des parents. Et il fallait rencontrer leurs demandes. Chaque année le grand frère ou la grande sœur quittait notre école maternelle pour aller ailleurs où il y a les deux sections, et le petit suivait. Nous perdions des élèves chaque année."

Au bout du compte sans grande publicité, l'école primaire ouvrira demain vendredi 1er septembre : "Nous étions d'accord, pas de démarchage, puisque la norme à atteindre était de dix enfants. Et nous voulions avoir la certitude qu'il y avait une attente, pour ouvrir cette section primaire. Et aux dernières nouvelles ils sont quatorze."

Si on parle pédagogie, l'école d'Amonines s'inspire notamment de l'école du dehors. On est en région rurale il y a aussi les pédagogies Montessori dont nous parle Jessica Smets, directrice et enseignante maternelle : "Ça fait deux ans avec ma collègue, qu'on s'est tourné vers cette pédagogie. Cela signifie l'autonomie de l'enfant, et l'enfant est acteur. C'est lui qui décide de l'activité. Nous on propose et il vit l'atelier au moment où il en a envie."

L'enseignant titulaire Guillaume Gérard sera secondé par Noémie Cornet pour cette classe unique : "J'aime les nouveaux projets et les nouvelles aventures. Il y a cinq années présentes, cela va demander de l'organisation, c'est une gestion différente, mais ça ne me fait pas trop peur. Je viens de l'enseignement spécialisé, j'ai eu l'habitude d'avoir des niveaux différents. C'est un travail riche."  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK