Willy Demeyer sur les nuisances sonores: "Notre souhait n'est pas d'étendre le Carré"

Lors du conseil communal qui se tenait lundi soir à Liège, un habitant de la rue de la Casquette a interpellé le bourgmestre Willy Demeyer et l'échevin des Travaux Roland Léonard. Cette interpellation citoyenne concernait les nuisances sonores nocturnes liées à des débits de boissons et discothèques fraîchement installés rue de la Casquette à la suite de sa transformation en piétonnier.

A l'origine d'une pétition demandant aux bars et cafés qui se sont implantés rue de la Casquette de fermer à une heure raisonnable, Monsieur Volon estime que la nouvelle artère piétonne "sera bientôt impropre à toute vie résidentielle". Dans son discours face au collège communal, il a notamment visé deux établissements: le Soft Shisha Lounge Club et le café Warzone.

En réponse à cette interpellation, Willy Demeyer a tenu à rappeler qu'en tant que bourgmestre et d'après la législation en vigueur à Liège, il n'a pas le droit d'intervenir en ce qui concerne le type de commerce et l'adéquation avec le quartier. "Je ne peux agir qu'a posteriori, à la suite de plaintes déposées à la police. La procédure est en cours. Notre souhait n'est pas d'étendre le Carré, c'est pourquoi, nous privilégierons le dialogue afin de résoudre le problème", a souligné Willy Demeyer.

Ce dernier a aussi annoncé qu'une réunion entre les habitants de la rue de la Casquette et les patrons des établissements qui posent problème sera prochainement organisée à l'initiative de la Ville.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK