Waremme: 18 personnes condamnées pour escroqueries aux prêts bancaires

Dix-huit personnes ont été condamnées mardi par le tribunal correctionnel de Liège pour avoir commis des faux en écriture dans le cadre d'escroqueries commises au détriment d'une banque de Waremme et d'un organisme de crédit. Le principal prévenu, âgé de 43 ans et associé d'une société qui réalisait des opérations de courtage pour le compte d'une agence de banque située à Waremme, a écopé d'une peine de trois ans de prison avec sursis et d'une amende de 1.100 euros.

Il avait contracté de nombreux prêts personnels en utilisant de fausses identités. Les bénéficiaires réels étaient majoritairement originaires du Congo, de la Côte d'Ivoire et du Sénégal.

L'enquête a démontré que les escroqueries avaient débuté sur base d'un crédit frauduleusement contracté au nom d'une personne dont la carte d'identité avait été volée. De nombreux faux en écriture ont alors été commis entre juillet 2007 et juin 2010 pour permettre aux différents prévenus de contracter des prêts d'argent avec des identités usurpées.

Le principal prévenu a été condamné à une peine de trois ans de prison avec sursis et une amende de 1.100 euros. L'arrestation immédiate de son principal complice, condamné à deux ans de prison, a été ordonnée. Un second complice, qui avait déjà été condamné lundi pour avoir perçu indûment des indemnités de chômage pendant 18 mois, a été condamné à une peine de 14 mois de prison ferme. Les autres prévenus ont écopé de sanctions allant de la suspension du prononcé à huit mois de prison.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK