Wanze: une fillette de 6 ans morte après avoir ingurgité la méthadone de ses voisins

Le palais de justice de Liège.
Le palais de justice de Liège. - © RTBF

Le parquet a requis jeudi devant le tribunal correctionnel de Huy des peines de 1 an de prison ferme et de 18 mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre de deux Wanzois poursuivis pour avoir, par défaut de prévoyance et de précaution, sans intention d'intenter à la personne d'autrui, involontairement causé la mort d'une fillette de 6 ans souffrant d'un handicap mental.

Le 14 juillet 2013, Tamara (6 ans) s'est rendue chez ses voisins à Bas-Oha (Wanze, en province de Liège). Elle s'est emparée d'une pilule de méthadone qui appartenait au fils, toxicomane. Sur le moment, personne n'a réalisé que la fillette était en danger. Quand elle s'est couchée sur le divan, les parents ont d'abord pensé à un coup de fatigue.

Mais quelques heures plus tard, la fillette est décédée. "Je ne sais pas comment la petite aurait pu prendre le pot de méthadone", a déclaré la voisine à l'audience. "Le pot est toujours rangé au-dessus de l'armoire. Elle n'aurait pas pu l'attraper."

De son côté, le fils toxicomane a rappelé qu'il n'était pas sur place au moment des faits. "Je n'en peux rien, je n'étais pas là", a-t-il dit.

"Je suis persuadé que la méthadone était à portée de main de la petite Tamara", a ajouté Me Pierre Rondiat, le conseil des parties civiles. "Après deux ans et demi d'instruction et de procédures, il aurait été respectueux que les prévenus reconnaissent qu'ils ont commis une imprudence, un manque de prévention."

Selon le parquet, "le prévenu a commis une faute en ne plaçant pas ses pilules dans un endroit hors d'accès pour un enfant". Il encourt un an de prison et 300 euros d'amende, alors que sa mère, dont "la petite était sous sa surveillance", risque 18 mois de prison avec sursis et une amende de 300 euros.

Les avocats de la défense ont sollicité l'acquittement de leur client au bénéfice du doute. Le jugement sera prononcé le 14 avril.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK