Wanze : remédiation scolaire et activités sportives et culturelles dans le cadre de "Plaisir d’apprendre"

A Wanze, 22 jeunes de sixième primaire, première secondaire et deuxième secondaire participent cette semaine à l’opération "Plaisir d’apprendre". Ils sont accueillis par l’ASBL locale "Réussir à l’école" qui organise notamment des sessions de rattrapage durant les congés scolaires depuis de nombreuses années.

L’opération "Plaisir d’apprendre" a été lancée par la Fédération Wallonie-Bruxelles en raison des perturbations engendrées par la crise sanitaire dans la vie scolaire et la vie tout court des jeunes. L’objectif est de lutter contre le décrochage scolaire et social par le biais d’une remédiation scolaire couplée à des activités sportives et/ou culturelles.

"La Fédération Wallonie-Bruxelles s’est rendu compte que les deux années qui viennent de s’écouler ont été un peu catastrophiques au niveau de la scolarité.", explique Catherine Barbier de l’ASBL "Réussir à l’école", "Du coup, ils se sont décidés à lutter contre le décrochage scolaire en subsidiant des communes."

Le stage se déroule à la salle Jacques Brel. "Le matin, de 9 heures à midi, ce sont des cours de "rattrapage", de remédiation, de remise à niveau, en mathématiques, en anglais et en néerlandais. Les après-midi, ce sont des après-midi sportives ou culturelles.", détaille Catherine Barbier, "Nous sommes en partenariat avec "Vive le sport", ici à Wanze, pour le sport. Les animateurs viennent ici à la salle. C’est sport lundi, mercredi et vendredi et activité culturelle mardi et jeudi. Là, c’est un collectif qui vient d’Amay." Il proposera aux jeunes un atelier d’écriture de textes de rap.

Ce stage est organisé en plus des traditionnels cours de rattrapage estivaux proposés par "Réussir à l’école": "A partir du 16, on est parti pour nos sessions de rattrapage, que nous organisons depuis quasiment trente ans. On enchaîne. Là, ce ne seront que des matinées.".

Comment les participants jugent-ils l’impact de la crise sanitaire sur leur scolarité ? Les avis sont variés. Certains lui attribuent clairement leurs mauvais résultats, d’autres estiment qu’elle ne les a pas trop voire pas du tout perturbés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK