Wanze: le projet de centre commercial fortement contesté

Wanze: le projet de centre commercial fortement contesté
Wanze: le projet de centre commercial fortement contesté - © Google maps

A Wanze, un promoteur veut aménager 7.400 mètres carrés de centre commercial, chaussée de Wavre (à côté de l'actuel Delhaize). L'enquête publique vient de s'achever, et une nouvelle réunion d'information aux habitants est organisée ce lundi soir, à l'initiative des autorités communales. Car la vague de contestation est sans précédent puisque dans cette commune de 13.000 habitants (et 9.000 électeurs, un détail qui a son importance à moins de 8 mois du scrutin communal), plus de 1.000 réclamations ont été déposées dans le cadre de l'enquête publique, 500 par des Wanzois, les autres par des habitants des communes voisines.

Plus de 1.000 réclamations et plusieurs pétitions

Il y a également eu plusieurs pétitions. L'une d'elles a recueilli 900 signatures. Et plus de 600 personnes, dont une moitié de contestataires, ont réagi à un sondage lancé à l'initiative d’Écolo. "D'une part, le centre de Wanze souffre de nombreux points noirs en matière de mobilité, et ce projet risque d'empirer la situation" explique Nicolas Parent, conseiller communal chez les verts, et tête de liste pour les élections d'octobre. "Le promoteur annonce des chiffres en matière de flux de voitures qui sont bien inférieurs à ce que le projet va générer. Deuxièmement, en termes d'intérêt commercial, depuis 2004, l'évolution de l'offre commerciale a considérablement changé la donne dans la région. Il y a beaucoup plus de commerces, notamment à Ben-Ahin, à 1,5 km de Wanze. Et donc une surface de 6.000 mètres carrés affectée aux commerces, ça nous semble totalement démesuré, et ça ne rencontre pas les besoins exprimés par les Wanzois".

Un point de vue qui semble tout doucement faire l'unanimité au niveau politique, même si le collège PS-MR n'a pas encore rendu son avis au terme de l'enquête publique -c'est une question de jours-, le député-bourgmestre socialiste Christophe Lacroix s'est déclaré, à titre personnel, opposé à ce projet de centre commercial, du moins dans sa mouture actuelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK